Un pique-nique entre amis m'a donné l'occasion de me remettre aux fourneaux pour préparer un dessert présentable ...et (plus que) mangeable. Je me suis donc lancée dans la confection d'un baklava, pâtisserie traditionnelle turque exquise, qu'on peut difficilement classer dans la catégorie "light" !
Toujours incapable de suivre une recette à la lettre, j'ai d'emblée modifié quelques ingrédients de la recette "originale" (qu'on trouve entre autres sur Marmiton) pour l'adapter aux moyens et aux envies du bord. Le résultat était sans doute très différent mais agréable pour les yeux et les papilles :

IMGP4256

Recette (pour 10 à 20 convives, selon les appétits et les gourmandises !) :

Pour le baklava :
- 16 feuilles de brick (normalement, il faut des feuilles filo)
- environ 200 g de pistaches et amandes concassées
- de la compote de pomme maison (c'est quand-même bien meilleur)
- un mélange moitié purée d'amandes-moitié lait de riz (pour remplacer le beurre ...ne me demandez pas pourquoi, c'est comme ça !)

Pour le sirop :
- 200 g de sucre
- 2 càs de miel liquide
- 1 càs de jus de citron
- 1 càs d'eau de fleur d'oranger (comme je n'en avais pas, j'ai mis du sirop de verveine à la place)

Préparation du sirop : mettre tous les ingrédients dans une casserole. Porter à ébullition tout doucement et laisser réduire pendant 15 minutes environ. Laisser refroidir le sirop.

Préparation du baklava : dans la lèchefrite du four graissée, poser 4 feuilles de brick. Avec un pinceau, badigeonner généreusement du mélange purée d'amandes-lait de riz. Etaler de la compote de pommes puis parsemer (encore généreusement) les pistaches et amandes concassées. Poser par-dessus 4 feuilles de brick et recommencer la même opération. Et ainsi de suite jusqu'à épuisement des ingrédients, en terminant par 4 feuilles de brick badigeonnées.

Faire des incisions en losange sur toute la surface du baklava. Le faire cuire au four (préchauffé) pendant environ 10 min, jusqu'à ce qu'il devienne croustillant et doré (mais pas cramé). Lorsqu'il est encore chaud, étaler dessus le sirop refroidi.

Patience ...il paraît que c'est encore meilleur le lendemain, voire le surlendemain (hypothèse impossible à vérifier dans notre cas ;-)